Inclusive Peace & Transition Initiative
Resources
Publication date: 
22.02.2019
Body: 

Etude de cas

Après l’échec de l’Accord pour la paix au Darfour (DPA, Darfur Peace Agreement) de 2006 ainsi que des pourparlers ultérieurs, une nouvelle série de négociations de paix a été initiée en 2009 à Doha, au Qatar. Le Document de Doha pour la paix au Darfour a été signé en 2011. Les femmes ont principalement participé aux consultations et sont parvenues à formuler un agenda commun en faveur des femmes, qui a été pris en compte tant durant les consultations que dans l’accord de paix final. Leur influence sur le processus de paix a été favorisée surtout par l’efficacité de leurs stratégies de plaidoyer et de communication, qui ont été appuyées par les partenaires internationaux, la formation de coalitions avec d’autres membres de la société civile darfourienne et la pression exercée par les acteurs internationaux sur les parties aux négociations. Toutefois, une participation digne de sens de l’ensemble de la société civile a somme toute été entravée par un pouvoir de décision insuffisant et par l’indifférence des parties aux négociations vis-à-vis des exigences des femmes. Le Document de Doha n’a jamais été pleinement mis en oeuvre et la situation des femmes au Soudan, notamment au Darfour, s’est vraisemblablement aggravée depuis le début des négociations.

 

> Cette étude de cas est aussi disponible en anglais et en arabe

TELECHARGER L'ETUDE DE CAS