Inclusive Peace & Transition Initiative
Resources
Publication date: 
22.02.2019
Body: 

Etude de cas

Le processus de révision de la Constitution de la République des Fidji a été établi par décret en 2012 par le gouvernement militaire en place depuis le coup d’État de 2006. Les Fidjiennes ont été activement impliquées dans le processus via une Commission inclusive de révision de la Constitution et des consultations publiques organisées partout dans le pays : trois femmes figuraient parmi les cinq membres de la Commission de révision de la Constitution et de nombreuses femmes aux profils variés (environnement socioéconomique, lieu de résidence, âge et affiliation politique) ont contribué aux consultations. La capacité de participation des femmes a été renforcée grâce à des campagnes d’éducation, de formation et de sensibilisation et à des outils d’inclusion digitale. De solides organisations et mouvements de femmes de la société civile ont plaidé pour les intérêts des femmes et ont appuyé la participation des femmes. La version finale du projet de Constitution de la Commission (que nous appellerons la « Constitution de la Commission » dans le reste de cette étude de cas) comprenait plusieurs dispositions reflétant les thématiques défendues par les femmes, par exemple, l’avancement des femmes et des jeunes, et le respect des droits humains.

 

> Cette étude de cas est aussi disponible en anglais et en arabe

TELECHARGER L'ETUDE DE CAS