Inclusive Peace & Transition Initiative
Resources
Publication date: 
28.01.2019
Body: 

Etude de cas

 

Le Processus de paix du Chiapas s’est déroulé de 1994 à 2001, avec une participation des femmes tout au long de celui-ci. Les Dialogues de San Andrés, organisés du 18 octobre 1995 au 11 janvier 1997, ont été la phase la plus importante de ce processus. Malgré une interruption peu concluante des négociations en 1997, les parties sont tout de même parvenues à signer un accord, appelé « Accords sur les droits et la culture autochtones » Acuerdos de San Andrés sobre derechos y cultura indígenas. Cet accord reflétait partiellement la demande des femmes pour une forme d’autonomie autochtone qui soit également sensible au genre, un message qu’elles avaient transmis grâce à l’action de masse, des consultations et une représentation directe à la table des négociations. La résistance des élites aux demandes des groupes de femmes, à leur participation et aux résultats globaux des dialogues a cependant limité l’influence des femmes. Ce n’est qu’en 2001 que les Accords de San Andrés ont été, partiellement seulement, mis en œuvre avec divers amendements de la Constitution. En revanche, la formation de coalitions par les femmes, leur préparation et l’appui d’au moins l’une des parties au conflit ont favorisé l’influence des femmes, et les négociations de San Andrés ont donné aux femmes mexicaines l’occasion de former des institutions collaboratives sur lesquelles le militantisme politique s’appuie aujourd’hui encore. 

 

> This case study is also available in English and Arabic

TELECHARGER L'ETUDE DE CAS